Développement personnel #2 : Mon histoire avec le sport + Reprise = Que du bonheur ♥♥

Salut à toutes,

Aujourd’hui j’avais envi de vous raconter un peu mon expérience avec le sport, comme le tire l’indique 😉 et vous raconter comment je m’y suis remise cette semaine et ce qui m’a motivée.

Autant que je m’en souvienne j’ai toujours aimé le sport et j’ai toujours été sportive, enfin, dans mon sport en tout cas. L’endurance, course d’orientation et tous ça à l’école ce n’était par pour moi. J’ai toujours détesté courir. Et je trouvais toujours des excuses pour sécher ou aller me cacher dans un coin le temps que les 2 heures hebdomadaires se finissent.

Mon sport à moi, que j’ai commencé à pratiquer petite vers 6 ans, c’était la gymnastique artistique. La poutre, les barres asymétriques, le sol, et le saut de cheval étaient les agrès que je pratiquais. Rien à voir avec les ballons, cerceaux etc ….mais j’avoue que la grâce de ses gyms m’a toujours fait envie.

Je vivais, respirais, mangeais pour ce sport. En dehors des entraînements, je pouvais passer toutes mes après -midi à la salle, soit à regarder les autres filles s’entraîner soit à m’amuser dans la fosse ou sur le trampoline, même parfois à m’entraîner toute seule…oui oui. 😉

En grandissant avec l’adolescence, la croissance ect, j’ai commencé à avoir des problèmes de dos. Oui la gymnastique est un sport merveilleux mais qui peut aussi faire mal au corps, surtout quand on est pas suivi régulièrement à cette période. Je n’ai pas grandi très vite mais assez pour que les exercices de souplesse et autres me laissent des séquelles au niveau de la colonne vertébrale. Vers mes 13/14 ans j’ai commençais à sentir une certaine gêne au niveau des lombaires, lors de certains enchaînements, plutôt lents et pour lesquels on utilisait beaucoup le dos. Pour moi à ce moment là, j’ai fait l’erreur de ne rien dire et penser que j’avais juste du mal à réussir et qu’il fallait donc que je m’entraîne plus. Ce que j’ai fait. Sauf que ça m’a vraiment fait souffrir.

Donc me voilà un jour chez mon médecin spécialisé dans le sport qui me dit écoute il va falloir qu’on fasse des examens et une radio. Les résultats ne se sont pas fait attendre et le verdict est tombé:  j’avais une scoliose et une hyperlordose.

La scoliose est une déviation permanente de la colonne vertébrale, liée à une rotation des vertèbres. Elle survient surtout dans l’enfance et l’adolescence, mais peut aussi se déclarer à l’âge adulte. La lordose est également connue sous le nom d’hyperlordose est une anomalie excessive de la courbure de la colonne vertébrale lombaire inférieure. C’ est une des causes les plus communes des maux de dos mais qui peut être corrigée si elle est traitée correctement.

Sauf que je ne le savais pas donc en continuant de « forcer » sur mon corps j’avais aggravé les dégâts, et deux de mes disques (qui forment les vertébres et la colonne vertébrale) étaient affaisés et abîmés à cause des exercices de torsions.

Quand je suis retournée voir mon médecin, il m’a dit et bien écoute c’est très simple, soit tu arrêtes la gymnastique soit tu finis en fauteuil roulant à force de forcer. Arrêter la gymnastique? ma passion? C’était la fin du monde. Et pour ne rien arranger j’avais une compétition importante quelques semaines plus tard. 2 ou 3 semaine dans mes souvenirs, donc juste la catastrophe quoi.

J’ai donc réussi à négocier de justesse la compétition et l’arrêt définitif ensuite. J’ai réellement arrêté  quelques mois après. C’est une des choses qui m’a fait le plus de mal jusqu’à aujourd’hui. Je m’en voulais beaucoup de ne pas avoir écouté mon corps, et en voulais à la terre entière parce que j’étais privée de ma passion. J’étais malheureuse quoi.

Sauf que cet évènement a été pour moi un déclencheur. Comme je ne faisais plus de gymnastique il était hors de question de faire un AUTRE sport. C’était soit la gym soit rien du tout. Et ça a été rien du tout pendant longtemps. Je me suis mise à l’équitation et ça m’a vraiment plu, j’adorais ça, mais pas comme la gymnastique. J’ai arrêté de monter à cheval au bout de 3 ans.

Aujourd’hui j’ai 26 ans et me suis remise au sport cette semaine. J’en suis ravie et mon corps aussi. Première chose qui m’a surprise c’est la « mémoire musculaire ». Je n’ai jamais perdu tous mes muscles et je me suis surprise de voir qu’instinctivement mon corps réagissait comme s’il n’avait jamais oublié tel ou tel enchaînement ou exercice. Ma résistance m’a surprise. Je me disais 1 heure de renforcement musculaire mais je vais souffrir, c’est fini tout ça. Et bien non, enfin si j’ai souffert un peu 😉 surtout les cuisses et les fessiers, mais c’était une bonne souffrance. Je n’avais pas mal, je réveillais juste mon corps endormi depuis si longtemps. Ça m’a fait un bien fou, juste indescriptible. La sensation d’avoir tous les muscles qui tremblent après une séance, comme en état de manque, qui tiraillent, repousser ses limites, atteindre l’objectif, se challenger….c’est ça qui m’a toujours motivée et m’a toujours fait du bien physiquement et psychologiquement. J’ai l’impression de retrouver mes 14 ans et pouvoir réussir par l ‘entraînement et la volonté un exercice que j’imaginais plus compliqué qu’il ne l’est en réalité. 🙂

Et rien que pour m’avoir fait ressentir tous ces sentiments à nouveau et les bienfaits que procure l’exercice physique, je remercie de tout coeur Georgia Secret pour nous avoir concocté un programme d’enfer. Si vous ne connaissez pas encore Georgia, je vous invite à aller voir sa chaine Youtube ainsi que son blog et son programme Get Green ans Sexy.

Grâce à tous ses conseils au quotidien, sa gentillesse, son naturel, son état d’esprit combative et sa persévérance elle a réussi à me re-motiver et me pousser dans mes retranchements.  Je suis ravie d’avoir repris le sport et de faire partie d’une communauté bienveillante qui s’entraide et se soutien mutuellement. TeamGGS 😉

C’est que du bonheur!

Je vous dis à très vite  dans un prochain article…que  j’ai hâte de terminer 😉

Des gros bisous.

 

 

 

 

 

 

 

Développement Personnel #1

Hello tout le monde,

Je voulais démarrer l’année avec un sujet qui m’intéresse beaucoup depuis plusieurs mois et me tient à coeur. Le Développement personnel.

Jusque là d’accord, on comprend tous…développement…personnel…vous allez me dire: rien de très compliqué. Mais que ce que c’est exactement?

La définition que je pourrais donner sur le développement personnel est un ensemble de démarches et de pratiques réalisées de manière conscientes afin d’améliorer sa vie et les différents aspects de sa personnalité. Il consiste à s’améliorer mentalement, émotionnellement, spirituellement et physiquement.

L’objectif, étant de choisir la vie que l’on veut vivre et le genre de personne que l’on souhaite être ou devenir, plutôt que de laisser le hasard ou les circonstances décider pour soi.

De manière générale, les démarches (pratiques) de développement personnel s’articulent autour de 2 grands axes principaux:

  • La Relation à l’autre : Comment est-ce que je nourris mes relations à autrui ? Comment je peux, par mes actions ou mes mots, nourrir le monde qui m’entoure? Comment je peux laisser une marque sur mon environnement? être un être humain actif et non passif. Devenir quelqu’un de socialement et humainement conscient et à l’écoute.
  • La relation à soi-même: comment puis-je développer ma capacité à devenir  meilleure, à atteindre mes objectifs, à me dépasser, affronter mes peurs….à me réaliser.

Plusieurs études (scientifiques et sociologiques) montrent que les personnes qui pratiquent le développement personnel sont des personnes réellement épanouies dans tous les domaines de leur vie. Que ce soit au niveau privée, professionnel, familial, avec leurs amis… Le développement personnel, qui est donc une démarche de questionnement et de réflexion, permet également de trouver sa place dans le monde, de comprendre pourquoi nous sommes là et surtout de comprendre quel rôle a-t-on.

Je me suis rendue compte que toutes ces questions m’ont toujours interpellées, sans jamais vraiment trouver de réponse. Pourquoi je suis-là? qu’est ce que je veux? qu’est ce que je veux faire de ma vie? qui je suis? qui je veux être? qu’elle personne je veux devenir?

Je dirais même que plus j’y pensais, moins j’arrivais à trouver de réponse et plus j’étais stressée.  Je voulais et surtout j’avais le besoin de trouver un sens aux choses, à ma vie, mon destin. De pouvoir les expliquer et les contrôler. (Les maniacs du contrôle levez les mains 😉 )

Vous savez la petite fille ou le petit garçon qui demandait toujours pourquoi si? pourquoi ça? Et bien dans ma tête c’est exactement ça au quotidien sur tout et n’importe quoi.

Je pense que c’est le travail le plus difficile que j’ai eu à faire et que je continu à faire au quotidien. Se questionner soit même, savoir ce que l’on veut, où on veut aller, comment, avec qui?

Ce questionnement se résume en fait à pointer du doigt les objectifs de vie que l’on veut atteindre, tout faire pour les réaliser afin de devenir une personne que l’on estimera meilleure et épanouie.

Ca a peut être l’air facile comme ça, mais tous ceux qui pratiquent le développement personnel vous le diront, ce n’est pas du tout le cas!!!

Pour vous donner une idée, après plus d’un an de recherche et de questionnement sur moi-même je commence juste à mettre en place et en pratique les démarches qui vont me permettre de réaliser les objectifs  (personnels, professionnels, familiaux, sociaux…) que je me suis fixés. Le plus dure c’est de trouver sa voie. J’entends voie au sens très large du terme. Qui l’on est, qui l’on aimerait être, qu’est ce qu’on doit faire pour le devenir…

Mais je peux dire que mon plan de vie est maintenant bien fixé et ancré dans ma tête. Mon plan de vie n’a rien d’exceptionnel pour le reste du monde. Mon but est juste de réaliser mes rêves pour être épanouie, fière de moi tout en respectant mes principes et mes valeurs. Un des premier bienfait que j’ai remarqué c’est, que savoir d’où l’on part et où on veut arriver enlève une tonne de stresse inimaginable. Et ça a été pour moi un réel soulagement!

J’ai choisi de vous faire plusieurs articles sur ce thème qui vont se décliner en plusieurs phases. Dans ce premier poste je souhaitais vous parler du principe du développement personnel, vous en expliquer les fondamentaux et vous raconter un petit bout de mon expérience.

Etant une personne qui a absolument besoin de concret, je vous ai préparé d’autres articles cette fois sur les principales méthodes utilisées en développement personnel, des exemples d’exercices que j’ai utilisés, vous faire partager aussi mes lectures et recherches, vous dire ce qui fonctionne pour moi  pour que cela puisse vous aider vous aussi à vous trouver ou retrouver.

En attendant le prochain article,  je ne peux que vous conseiller un livre qui m’a vraiment ouvert les yeux sur moi-même et sur le monde de manière générale:

 Miracle morning  d’Hal Elrod (disponible aussi en E-book et ça on adore).

Bonne lecture à tous.;)

A très vite