♥ NAKED HEAT ♥ – La nouveauté d’Urban Decay

Hello les filles,

Et voilà une très bonne nouvelle pour toutes les make-up addictes…..la Nouvelle palette d’Urban Decay – Naked Heat – est enfin sortie au Sephora des Champs Elysées (disponible fin août dans tous les Sephora de France). On peut évidemment la retrouver  directement sur internet 😉

FullSizeRender-2

Ayant passé le début de mes vacances à Barcelone il était presque vital pour moi d’aller l’acheter. C’est donc chose faite. Autant vous dire que je n’utilise plus que celle-ci même si je trouve que certaines teintes se retrouvent dans les précédentes palettes de la marque.

Mais parlant tout d’abord du packaging……. sérieusement, il est splendide! j’en suis fan. Le concept de cette nouvelle palette tourne autour du feu, vous l’aurez compris, et le packaging représente très bien une boite d’allumette qui aurait été craquée où les couleurs de la flamme y sont représentées.

La palette est composée de 12 fars pour être littéralement On Fire, dont 8 mattes avec  des nuances de terres brulées, incandescentes qui en jettent!

FullSizeRender

Comme vous pouvez le voir sur la photo la palette n’est pas neuve. Cela fait moins d’une semaine que je l’utilise tous les jours et je pense que ça se voit!

FullSizeRender-1

FullSizeRender-4Je

Je vous ai swatché, mes teintes préférées de la palette, qui sont d’ailleurs les raisons pour lesquelles je l’ai achetée.

Je trouve les reflets tellement beaux et ils se suffisent même à eux seuls en les utilisant en mono far. Ils sont faciles à estomper, même si je ne les recommanderai pas à des débutantes en make-up car il faut quand même bien les travailler pour obtenir un joli rendu, flouté, step by step pour bien différencier les couleurs. Mais personnellement, j’adore m’amuser avec les couleurs 😉

FullSizeRender-7

Attachment-1

Sur une peau bronzée et travaillés en smoky les fars sont juste canons. Je pense vous faire un make-up spécial avec cette palette dans un prochain article. Dites moi si ça vous intéresse dans les commentaires 😉

Mise à part la pigmentation, qui à l’instar d’Urban Decay, est toujours (ou presque) top j’avoue que le prix m’a humm un peu piqué. En effet la palette coute 50 euros (49,95 euros). Je trouve que c’est quand même un peu cher pour une palette de make-up dont les dupes des fars peuvent se retrouver plus facilement dans d’autres palettes y/c HD. Mais comme beaucoup je pense, j’ai craqué!

Donc petit conseil si vous souhaitez vous offrir ce bijoux, c’est tout d’abord d’aller la tester directement chez Sephora si vous hésitez car ça vaut vraiment le coup. Çà vous permettra en plus de juger si vous voulez vraiment dépenser vos sous dans cette palette plutôt qu’une autre.

Pour vous la procurer c’est très simple 😉 c’est soit rendez-vous au Sephora des Champs soit ici sur internet:

Liens utiles:

URBAN DECAY SITE – Palette NAKED HEAT

Sur le site de SEPHORA

Alors ça vous a donné envi de la tester?

Donnez moi vos idées de combinaisons de couleurs que vous utiliserez pour un make-up flamboyant.

J’espère que cet article vous aura plu et vous dis à très vite sur le blog.

Bisous 😉

 

 

 

 

Développement personnel #2 : Mon histoire avec le sport + Reprise = Que du bonheur ♥♥

Salut à toutes,

Aujourd’hui j’avais envi de vous raconter un peu mon expérience avec le sport, comme le tire l’indique 😉 et vous raconter comment je m’y suis remise cette semaine et ce qui m’a motivée.

Autant que je m’en souvienne j’ai toujours aimé le sport et j’ai toujours été sportive, enfin, dans mon sport en tout cas. L’endurance, course d’orientation et tous ça à l’école ce n’était par pour moi. J’ai toujours détesté courir. Et je trouvais toujours des excuses pour sécher ou aller me cacher dans un coin le temps que les 2 heures hebdomadaires se finissent.

Mon sport à moi, que j’ai commencé à pratiquer petite vers 6 ans, c’était la gymnastique artistique. La poutre, les barres asymétriques, le sol, et le saut de cheval étaient les agrès que je pratiquais. Rien à voir avec les ballons, cerceaux etc ….mais j’avoue que la grâce de ses gyms m’a toujours fait envie.

Je vivais, respirais, mangeais pour ce sport. En dehors des entraînements, je pouvais passer toutes mes après -midi à la salle, soit à regarder les autres filles s’entraîner soit à m’amuser dans la fosse ou sur le trampoline, même parfois à m’entraîner toute seule…oui oui. 😉

En grandissant avec l’adolescence, la croissance ect, j’ai commencé à avoir des problèmes de dos. Oui la gymnastique est un sport merveilleux mais qui peut aussi faire mal au corps, surtout quand on est pas suivi régulièrement à cette période. Je n’ai pas grandi très vite mais assez pour que les exercices de souplesse et autres me laissent des séquelles au niveau de la colonne vertébrale. Vers mes 13/14 ans j’ai commençais à sentir une certaine gêne au niveau des lombaires, lors de certains enchaînements, plutôt lents et pour lesquels on utilisait beaucoup le dos. Pour moi à ce moment là, j’ai fait l’erreur de ne rien dire et penser que j’avais juste du mal à réussir et qu’il fallait donc que je m’entraîne plus. Ce que j’ai fait. Sauf que ça m’a vraiment fait souffrir.

Donc me voilà un jour chez mon médecin spécialisé dans le sport qui me dit écoute il va falloir qu’on fasse des examens et une radio. Les résultats ne se sont pas fait attendre et le verdict est tombé:  j’avais une scoliose et une hyperlordose.

La scoliose est une déviation permanente de la colonne vertébrale, liée à une rotation des vertèbres. Elle survient surtout dans l’enfance et l’adolescence, mais peut aussi se déclarer à l’âge adulte. La lordose est également connue sous le nom d’hyperlordose est une anomalie excessive de la courbure de la colonne vertébrale lombaire inférieure. C’ est une des causes les plus communes des maux de dos mais qui peut être corrigée si elle est traitée correctement.

Sauf que je ne le savais pas donc en continuant de « forcer » sur mon corps j’avais aggravé les dégâts, et deux de mes disques (qui forment les vertébres et la colonne vertébrale) étaient affaisés et abîmés à cause des exercices de torsions.

Quand je suis retournée voir mon médecin, il m’a dit et bien écoute c’est très simple, soit tu arrêtes la gymnastique soit tu finis en fauteuil roulant à force de forcer. Arrêter la gymnastique? ma passion? C’était la fin du monde. Et pour ne rien arranger j’avais une compétition importante quelques semaines plus tard. 2 ou 3 semaine dans mes souvenirs, donc juste la catastrophe quoi.

J’ai donc réussi à négocier de justesse la compétition et l’arrêt définitif ensuite. J’ai réellement arrêté  quelques mois après. C’est une des choses qui m’a fait le plus de mal jusqu’à aujourd’hui. Je m’en voulais beaucoup de ne pas avoir écouté mon corps, et en voulais à la terre entière parce que j’étais privée de ma passion. J’étais malheureuse quoi.

Sauf que cet évènement a été pour moi un déclencheur. Comme je ne faisais plus de gymnastique il était hors de question de faire un AUTRE sport. C’était soit la gym soit rien du tout. Et ça a été rien du tout pendant longtemps. Je me suis mise à l’équitation et ça m’a vraiment plu, j’adorais ça, mais pas comme la gymnastique. J’ai arrêté de monter à cheval au bout de 3 ans.

Aujourd’hui j’ai 26 ans et me suis remise au sport cette semaine. J’en suis ravie et mon corps aussi. Première chose qui m’a surprise c’est la « mémoire musculaire ». Je n’ai jamais perdu tous mes muscles et je me suis surprise de voir qu’instinctivement mon corps réagissait comme s’il n’avait jamais oublié tel ou tel enchaînement ou exercice. Ma résistance m’a surprise. Je me disais 1 heure de renforcement musculaire mais je vais souffrir, c’est fini tout ça. Et bien non, enfin si j’ai souffert un peu 😉 surtout les cuisses et les fessiers, mais c’était une bonne souffrance. Je n’avais pas mal, je réveillais juste mon corps endormi depuis si longtemps. Ça m’a fait un bien fou, juste indescriptible. La sensation d’avoir tous les muscles qui tremblent après une séance, comme en état de manque, qui tiraillent, repousser ses limites, atteindre l’objectif, se challenger….c’est ça qui m’a toujours motivée et m’a toujours fait du bien physiquement et psychologiquement. J’ai l’impression de retrouver mes 14 ans et pouvoir réussir par l ‘entraînement et la volonté un exercice que j’imaginais plus compliqué qu’il ne l’est en réalité. 🙂

Et rien que pour m’avoir fait ressentir tous ces sentiments à nouveau et les bienfaits que procure l’exercice physique, je remercie de tout coeur Georgia Secret pour nous avoir concocté un programme d’enfer. Si vous ne connaissez pas encore Georgia, je vous invite à aller voir sa chaine Youtube ainsi que son blog et son programme Get Green ans Sexy.

Grâce à tous ses conseils au quotidien, sa gentillesse, son naturel, son état d’esprit combative et sa persévérance elle a réussi à me re-motiver et me pousser dans mes retranchements.  Je suis ravie d’avoir repris le sport et de faire partie d’une communauté bienveillante qui s’entraide et se soutien mutuellement. TeamGGS 😉

C’est que du bonheur!

Je vous dis à très vite  dans un prochain article…que  j’ai hâte de terminer 😉

Des gros bisous.